Pourquoi les taxis conventionnés par la CPAM sont-ils si chers ?

326
Partager :
Pourquoi les taxis conventionnés par la CPAM sont-ils si chers

Il y a quelques années, les taxis conventionnés de la CPAM étaient encore peu connus en France. Aujourd’hui, ils se sont démocratisés, tant particuliers et professionnels y ont eu recours durant la crise sanitaire. Mode de transport très apprécié, le taxi conventionné possède de nombreuses particularités. L’une des plus importantes est son tarif. Sujet à débat, car qualifié trop cher, le tarif des taxis conventionnés se justifie tout de même. Voici des explications et des clarifications pour mieux comprendre le caractère coûteux des taxis conventionnés de la CPAM.

Les taxis conventionnés pratiquent des tarifs encadrés par la CPAM

Modes de transport ancrés dans la culture française depuis plusieurs années maintenant, les taxis conventionnés ne sont assurément plus à présenter. A priori, il s’agit en tout point de taxis classiques. Toutefois, à la différence de ces derniers, ils sont liés à la Sécurité sociale par une convention, qui les rend éligibles au transport sanitaire. On les distingue surtout grâce au logo bleu des taxis conventionnés, collé sur leur vitre arrière.

Lire également : Les meilleures techniques pour charger un camion

Ces dernières années, les taxis conventionnés se sont imposés comme des solutions de choix pour le déplacement des malades et des patients. Ils permettent notamment aux personnes à mobilité réduite de se rendre sans tracas à leurs différents rendez-vous médicaux.

Dans la pratique, l’activité des taxis conventionnés est encadrée par la Sécurité sociale. La convention prévoit notamment de nombreuses obligations auxquelles doivent se conformer les taxis conventionnés. Mieux encore, c’est la sécurité sociale qui encadre leurs tarifs. Une base de tarification conventionnelle est mise en place par la CPAM pour harmoniser le coût des transports sanitaires assurés par ses taxis conventionnés.

Lire également : Où placer la vignette d’assurance sur un quad ?

Des tarifs coûteux pour un service de transport sanitaire de qualité

Comme indiqué plus haut, les taxis conventionnés prennent en charge des transports sanitaires assis. C’est avant tout le caractère délicat des services qu’ils assurent qui justifie le prix de leurs prestations. Malades comme patients, tous ceux qui ont déjà expérimenté les taxis conventionnés par la CPAM sont unanimes sur la qualité des services qu’ils fournissent. À service de qualité, tarification conséquente donc.

Les taxis conventionnés par la CPAM sont si chers parce qu’ils débarrassent les patients et malades de toutes les inquiétudes en rapport avec leur déplacement. Ils se chargent de les chercher à leur domicile, de les conduire aux lieux de soins ou de rendez-vous et de les raccompagner à leur domicile. Les taxis conventionnés par la Sécurité sociale assurent un transport sécurisé et confortable dans les délais et garantissent la ponctualité aux différents rendez-vous.

Pour faire simple, lorsqu’on s’intéresse aux services assurés par les taxis conventionnés, on saisit pourquoi ils sont si chers. Tout de même, pour mieux comprendre leur facturation, il faut s’intéresser aux critères pris en compte et aux modes de tarification qu’ils exploitent.

Pourquoi les taxis conventionnés par la CPAM sont-ils si chers

Zoom sur les modes de facturation utilisés par les taxis conventionnés par la CPAM

La facturation des taxis conventionnés par la CPAM n’est pas différente des systèmes exploités par les taxis classiques. Deux modes de facturation peuvent être utilisés par les taxis conventionnés. Il s’agit de la facturation au compteur et la facturation au kilomètre.

La facturation au kilomètre est le mode de tarification le plus exploité. Un tarif conventionnel kilométrique est mis en place pour les taxis conventionnés. Il sert de base au calcul de chaque course en fonction de la distance parcourue et de l’heure du transport sanitaire assis.

La facturation au compteur est le deuxième mode de tarification utilisé par les taxis conventionnés par la CPAM. Ici, un tarif référentiel national est défini. On y applique ensuite différentes remises. L’objectif des remises est d’encadrer et de limiter le coût des transports sanitaires.

Les éléments pris en compte dans le calcul du tarif des taxis conventionnés par la CPAM

Dans la pratique, cinq critères influent sur le tarif des taxis conventionnés par la CPAM. En premier, vient le département. Des règles différentes sont en vigueur dans les départements. Elles peuvent notamment toucher aux remises ou au tarif référentiel. En clair, les prix des taxis conventionnés varient en fonction de leurs départements.

Comme deuxième critère, on retrouve la distance. À ce niveau, la règle est simple. Plus le trajet est long, plus le transport est coûteux. Le temps d’attente observé par les taxis conventionnés de la CPAM ont également une incidence sur leur tarification.

Autre précision importante, les frais de péage sont aussi à considérer lors de la tarification des taxis conventionnés par la CPAM. Pour finir, le nombre de passagers ou d’assurés pris par le taxi conventionné va avoir une réelle incidence sur la tarification de la course.

Remboursement de la CPAM : les taxis conventionnés sont-ils finalement si chers ?

Les taxis conventionnés par la CPAM sont chers, c’est un fait. Cette tarification jugée assez élevée, garantit la rentabilité de l’activité des chauffeurs et la qualité des prestations fournies aux malades et aux patients. Toutefois, le coût des taxis conventionnés fait l’objet d’une prise en charge de la CPAM. Au bout du compte, les assurés ne payent donc pas cher les transports sanitaires assis.

De manière générale, la CPAM assure une prise en charge de l’ordre de 65 % des frais de transport sanitaire. Tout de même, suivant les situations, une prise en charge intégrale est également possible. Il revient donc à chaque assuré de bien apprécier sa situation et d’effectuer toutes les démarches qui s’imposent pour bénéficier du remboursement des frais de tarifs conventionnés.

Partager :