Pourquoi immatriculer sa voiture en Allemagne ?

1438
Partager :

Après l’achat d’un véhicule, l’une des étapes suivantes est de l’immatriculation. En effet, l’immatriculation consiste à faire enregistrer votre véhicule sur un registre public afin de circuler librement.

Pourquoi immatriculer sa voiture en Allemagne ? Suivez-nous dans cet article pour découvrir les raisons d’immatriculer son véhicule en Allemagne.

A lire également : Comprendre les différents types d'assurances automobiles

L’obligation d’immatriculer son véhicule en Allemagne

Il faut immatriculer sa voiture en Allemagne parce qu’il s’agit d’une obligation par la loi. En effet, lorsque vous vivez en Allemagne et que vous avez un véhicule, vous devez forcément l’immatriculer.

Aussi, lorsque vous déménagez de la France pour l’Allemagne, pour y rester plus de 6 mois, vous devez obligatoirement changer l’immatriculation française. Faire immatriculer votre véhicule en Allemagne vous permet d’être en règle vis-à-vis de la loi.

A voir aussi : Comprendre le Rôle Essentiel de la Cabine de Peinture

L’autre raison pour laquelle il faut immatriculer sa voiture en Allemagne est l’assurance. En effet, lorsque vous vivez en Allemagne, aucun assureur français ne voudra assurer votre véhicule.

Étant donné que l’assurance auto est indispensable pour rouler en toute sécurité, vous devez donc faire immatriculer votre véhicule en Allemagne pour pouvoir souscrire à une assurance auto.

Comment faire immatriculer sa voiture en Allemagne ?

Pour commencer, renseignez-vous auprès de votre assureur français sur le temps pendant lequel votre véhicule sera assuré étant donné que vous allez la faire immatriculer en Allemagne. Vous devez donc profiter de ce délai qui est généralement de quelques semaines pour trouver une autre assurance.

Après cela, vous devez vous procurer une confirmation d’assurance acquise auprès d’un assureur. En Allemagne, cette confirmation est appelée “eVB-Nummer” c’est-à-dire Elektronische Versicherungsbestätigung. Ensuite, il faut passer au contrôle technique allemand (TÜV).

Pour finir, rendez-vous au service d’immatriculation avec les documents ci-après :

  • Le eVB-Nummer ;
  • Le TÜV ;
  • La carte grise de votre véhicule ;
  • Votre passeport ou carte d’identité en cours de validité.
  • Après avoir fourni tous ces documents, vous recevrez les plaques de votre véhicule.

Quels sont les documents à fournir pour l’immatriculation ?

Pour immatriculer votre véhicule en Allemagne, il vous faut certains documents. Il s’agit :

  • De l’inscription en mairie ;
  • D’une promesse d’assurance ;
  • D’une pièce d’identité valide ;
  • D’un certificat de conformité européen ;
  • Du certificat d’immatriculation original du véhicule.

Par ailleurs, notez que pour l’immatriculation, le service d’immatriculation peut vous demander un certificat du registre central des véhicules.

Pour éviter les bousculades, renseignez-vous auprès du service d’immatriculation sur les documents nécessaires à fournir.

Aussi, il ne suffit pas d’immatriculer et d’assurer son véhicule pour rouler en sécurité. Ainsi, vous devez également équiper votre véhicule d’un triangle de sécurité, d’une trousse de premier secours, des pneus d’hiver et de vignette verte écologique. Notez que ces éléments sont obligatoires et font objets de contrôle en Allemagne.

Les avantages fiscaux de l’immatriculation en Allemagne

L’immatriculation en Allemagne présente aussi des avantages fiscaux. Effectivement, le coût de la taxe d’immatriculation est inférieur à celui pratiqué dans certains pays européens tels que la France, l’Espagne ou encore l’Italie. Les Allemands bénéficient d’un système de taxation automobile basé sur la cylindrée et non sur les émissions polluantes, comme c’est le cas dans d’autres pays européens.

Les propriétaires de véhicules immatriculés en Allemagne peuvent aussi bénéficier d’une réduction de leur prime d’assurance auto grâce au système de bonus-malus allemand qui prend en compte le nombre d’accidents responsables et non responsables.

Si vous achetez un véhicule neuf en Allemagne pour une entreprise ou une activité professionnelle, vous pouvez récupérer la TVA (19 % du prix total) sous certaines conditions : votre entreprise doit être basée dans un État membre de l’Union européenne autre que l’Allemagne et avoir un numéro TVA intracommunautaire valide.

Il faut souligner qu’en optant pour une immatriculation allemande, vous pouvez vendre votre voiture plus facilement à l’étranger, car celle-ci sera déjà conforme aux normes européennes, ce qui facilitera son homologation dans différents pays membres.

Même si cela peut sembler fastidieux au premier abord, immatriculer sa voiture en Allemagne peut s’avérer avantageux financièrement à long terme. Toutefois, avant toute décision importante concernant votre véhicule personnel ou professionnel, il est recommandé de se renseigner soigneusement auprès des autorités compétentes et de se faire accompagner par un professionnel du domaine.

Les différences entre l’immatriculation en Allemagne et en France

Passer par une immatriculation en Allemagne peut sembler avantageux, mais qu’en est-il des différences avec la France ? Le plaquage se situe à l’avant et à l’arrière du véhicule en Allemagne, tandis qu’en France, un seul plaquage arrière suffit. Les plaques allemandes sont plus grandes que celles françaises, ce qui peut poser des problèmes de fixation pour certains types de voitures.

Le changement d’immatriculation nécessite aussi plusieurs démarches administratives supplémentaires telles que la vérification technique du véhicule (TÜV), obligatoire tous les 2 ans environ selon le modèle, ou encore la demande de plaque minéralogique auprès des autorités compétentes allemandes. Dans certains cas particuliers, il faudra aussi passer par un traducteur assermenté pour faire valider ses documents français. Il faut noter que, quelle que soit votre résidence, vous devrez toujours payer vos impôts dans votre pays de domiciliation.

Si vous avez besoin d’un véhicule professionnel ayant une activité régulière entre différents États membres européens, alors l’immatriculation allemande pourrait être intéressante, puisqu’elle garantit une meilleure flexibilité géographique ainsi qu’une meilleure liberté commerciale grâce aux accords internationaux signés entre l’Allemagne et les autres pays de l’Union européenne.

Les critères de sélection des plaques d’immatriculation en Allemagne

Les critères de sélection des plaques d’immatriculation en Allemagne sont aussi différents de ceux en France. Pensez à bien noter que les plaques allemandes possèdent des chiffres et des lettres imprimés en noir sur un fond blanc pour les véhicules personnels, tandis que les plaques professionnelles ont une couleur jaune avec des caractères noirs. Les motos peuvent avoir des plaques plus petites qui doivent être lues de haut en bas.

Il existe aussi plusieurs options pour personnaliser sa plaque minéralogique, telles que le choix du département ou encore la possibilité d’avoir un message personnalisé composé de chiffres et/ou de lettres (par exemple : ‘B-007-JB’ ou ‘K-LG-1’). Ces options peuvent cependant engendrer un coût supplémentaire.

Certains types de plaque peuvent aussi être choisis en fonction du lieu où se trouve votre résidence principale, ainsi que selon la date à laquelle vous avez obtenu votre permis. Certains types précis permettent notamment aux automobilistes ayant récemment obtenu leur permis de conduire d’être identifiés par les autres usagers sur la route afin qu’ils soient plus vigilants lorsqu’ils croiseront ces derniers.

Globalement, si vous envisagez une immatriculation allemande pour votre véhicule personnel ou professionnel, il sera nécessaire d’envisager tous ces critères avant toute chose afin d’éviter les mauvaises surprises administratives qui peuvent coûter cher au final. Il faudra notamment faire attention à bien lire les conditions générales de vente et ne pas hésiter à poser toutes les questions nécessaires aux autorités compétentes pour obtenir des réponses précises.

Les coûts liés à l’immatriculation d’une voiture en Allemagne

Immatriculer sa voiture en Allemagne peut être très avantageux pour les automobilistes, mais il faut bien comprendre tous les coûts liés à cette opération afin d’éviter toute mauvaise surprise financière.

Le coût des plaques minéralogiques doit être pris en compte. Effectivement, même si la plaque personnalisable est une option intéressante pour se démarquer sur la route, elle peut engendrer un coût supplémentaire allant jusqu’à plusieurs centaines d’euros. Les frais varient aussi selon le type de véhicule et selon le lieu où vous effectuez l’immatriculation.

Le prix de l’immatriculation proprement dit est lui aussi soumis à variation. Il dépend notamment du département dans lequel vous résidez et de vos besoins spécifiques (par exemple : immatriculation temporaire ou définitive). Des taxes sont aussi appliquées en fonction du modèle et de la puissance fiscale du véhicule concerné.

Il ne faut pas oublier non plus que certains professionnels peuvent facturer une commission pour les services qu’ils rendent lorsqu’il s’agit d’une immatriculation étrangère ; mieux vaut donc se renseigner au préalable sur ces frais annexes avant tout engagement contractuel.

N’oublions pas qu’en cas d’accident avec votre voiture allemande immatriculée en France par exemple, ce sont souvent les règles françaises qui s’appliqueront malgré tout. Renseignez-vous donc bien auprès de votre compagnie d’assurance pour savoir exactement comment se déroulera la prise en charge des frais éventuels.

Immatriculer sa voiture en Allemagne peut donc être une opération intéressante financièrement, mais il faut bien comprendre tous les coûts liés à cette démarche. Quoi qu’il en soit, il faut comparer les offres et prendre le temps nécessaire avant de prendre une décision définitive.

Partager :