Assurance

Comment assurer une conduite accompagnée ?

La conduite accompagnée est un apprentissage destiné à de jeunes conducteurs. Elle leur permet de se faire la main en toute sécurité. Pour conduire en toute tranquillité sur la route, il faut souscrire une assurance.

Vous vous demandez bien comment faire pour bénéficier d’une telle protection lors d’une conduite accompagnée ? Ne réfléchissez plus longtemps parce que ce qui suit va vous édifier à cet effet.

A voir aussi : Quelle assurance auto tiers où tous risques choisir ?

Demande d’une extension de l’assurance auto de l’accompagnateur

C’est le propriétaire de la voiture qui va répondre de cette assurance. Il représente le tuteur de l’élève conducteur et c’est justement sa voiture que ce dernier emprunte pour la pratique. En tant qu’accompagnateur, cette exigence ne vous demande pas de trop de contraintes.

Votre véhicule bénéficie déjà d’une assurance. Vous n’avez qu’à vous appuyer sur votre assureur pour étendre vos garanties d’assurance auto. Les cautions vont couvrir alors l’élève et le conducteur qui comptent utiliser la même voiture.

A voir aussi : Comment avoir une assurance auto pas chère ?

Commencez par informer votre agence d’assurance. Cette dernière va vous réclamer l’attestation de fin de formation du jeune conducteur. Le document certifie le suivi des 20 heures au moins de cours de conduite.

Sur cette base, l’assureur apporte des modifications à votre contrat et vous envoie une nouvelle attestation d’assurance. Voilà, vous êtes donc à jour pour accompagner votre apprenti dans sa conduite.

Refus de votre demande d’extension par l’assureur : que faire ?

Dans la plupart des cas, l’assureur accepte la demande d’extension. Cependant, il peut arriver que certains refusent. C’est souvent le cas si vous êtes condamné pour de nombreux délits routiers ou si vous commettez assez d’accidents. Votre assureur sent donc la menace et peut alors refuser votre demande.

Dans ce cas, vous ne pouvez donc pas être accompagnateur d’un jeune apprenant de conduite. Sollicitez un autre tuteur qui dispose d’une voiture et qui est prêt à jouer le rôle. C’est la seule solution à votre portée.

Avantages et conséquences d’une assurance pour conduite accompagnée

L’un des avantages majeurs de l’assurance formule conduite accompagnée demeure le gain financier.

Avantages d’une assurance formule conduite accompagnée

L’assurance auto pour un apprenti conducteur revient assez cher. Les agences craignent que cet élève cause un peu trop d’accidents, de dégâts matériels et autres. En conséquence, elles leur fixent des taux élevés pour couvrir les charges en cas de sinistres.

Pour donc éviter de payer aussi cher, la formule conduite accompagnée reste la meilleure solution. Elle ne vous demande pas trop de dépenses parce qu’elle est greffée sur une assurance déjà existante.

Le tuteur étant un habitué de la route, cela rassure mieux l’assureur dans l’accompagnement du jeune apprenant.

Dans la plupart des cas, cette assurance formule conduite accompagnée n’entraîne pas une hausse de votre souscription habituelle. Certaines structures disposent même d’un bonus pour conduite accompagnée.

Conséquences d’une assurance formule conduite accompagnée

En cas d’accident causé par le jeune conducteur, la responsabilité vous revient parce que vous êtes l’accompagnateur. Puis c’est votre assurance qui en prend un coup. L’année qui suit, votre assureur vous impose de payer plus cher votre assurance.

C’est pour cette raison qu’il est donc important de vous assurer du niveau de votre élève avant de vous engager dans cette mission.